Activités

L’activité de la Société Française de Cliodynamique se structure autours de missions et de projets annuels visant à proposer des actions adaptées à l’accomplissement du mandat de l’association.

Médiation scientifique

Il est important pour nous de contribuer à la circulation des savoirs vers le grand public et entre les champs disciplinaires. C’est pourquoi, nous publions régulièrement des articles de médiation scientifiques visant à vulgariser et mettre en lien des travaux de recherche avec une approche naturaliste et leurs usages pratiques.

Vous pouvez consulter l’ensemble de nos articles publiés sur notre page dédiée.

Club Méta-pratique

Le Club Méta-Pratique est un collectif d’étudiants et doctorants visant à promouvoir les approches pragmatiques, l’interdisciplinarité et les applications des sciences humaines et sociales auprès d’un large public à travers l’organisation de Cafés Méta-pratique à Paris.

Les Rencontres de la Complexité

De par sa considération des systèmes sociaux comme systèmes complexes, la cliodynamique a de nombreux liens avec les sciences de la complexité. C’est pour cela que la Société Française de Cliodynamique organise chaque année Les Rencontres de la Complexité.

L’objectif des Rencontres de la Complexité est de permettre la rencontre de différentes écoles et disciplines s’intéressant au sujet de la complexité comme les sciences des systèmes complexes, essentiellement descriptives, et les approches systémiques orientées vers l’action dans les systèmes complexes. Ces rencontres sont l’occasion d’échanges entres amateurs et connaisseurs ainsi que de conférences , certaines destinées à un public initié et d’autres destinées à un public plus large en vue de faire connaître le concept de complexité et ses ramifications.

Vous pouvez retrouver sur ce lien un retour détaillé sur l’édition 2013 des Rencontres de la complexité.

Clioscope

Logo du Clioscope

Le Clioscope est une base de donnée historique développée par la Société Française de Cliodynamique afin de collecter, numériser et standardiser des données historiques en vue de leur usage pour l’étude des sociétés passées.

La base de données couvre actuellement divers types de données comme les instabilités politiques avec l’indice de Sorokin disponible sur une période de 1500 ans et pour 11 pays mais aussi des données démographiques, sociologiques et économiques sur la France du XIXe siècle.

Le développement actuel de la base de données est principalement orienté sur la période 1789-1900 en France afin d’accompagner le projet de recherche sur la théorie structurelle-démographique incubé par l’association.